Michel Polnareff gagne son procès contre les publicités Cetelem

Le 22 juin 2016, le TGI de Paris a condamné BNP Paribas Personal Finance, qui gère la marque Cetelem, et l’agence de publicité TBWA qui a mis en scène le sosie de Michel Polnareff dans ses publicités, pour atteinte du droit à l’image du chanteur.

Le 22 juin 2016, le tribunal de grande instance (TGI) de Paris a condamné solidairement la banque BNP Paribas Personal Finance, qui gère la marque Cetelem, et l’agence de publicité TBWA qui a mis en scène le sosie de Michel Polnareff dans ses publicités.

Les sociétés ont été condamnées à verser des dommages et intérêts au chanteur Michel Polnareff.

Le TGI a en effet estimé que la campagne publicitaire « a utilisé l’image et la célébrité de Michel Polnareff sans son autorisation dans des séquences publicitaires ».

Le chanteur réclamait 1 million € de dommages et intérêts, mais n’a obtenu que 10.000 euros pour préjudice moral et 4.000 euros pour les frais de justice.

Michel Polnareff se plaignait « de l’utilisation sans son autorisation de son image par le biais du personnage créé lequel utilise ses accessoires notoires et son identité physique marquante afin de lui ressembler, personnage qui le ridiculise ».

Le TGI a estimé que la reprise des attributs du chanteur impliquait en l’espèce la reprise de la célébrité et de l’image de Michel Polnareff, alors même qu’il n’y aurait effectivement pas de confusion entre le personnage des films publicitaires et le chanteur.

La banque BNP Paribas Personal Finance a indiqué qu’elle ne ferait pas appel du jugement.

– Tribunal de grande instance de Paris, 17ème chambre civile, 22 juin 2016, Michel Polnareff c/ Cetelem